Le réflex, un appareil photo à objectif interchangeable

Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais le principal intérêt d’un reflex, c’est que l’on peut changer l’objectif qui est monté dessus. Et à vrai dire c’est bien cela qui permet de profiter de toute les possibilités de son appareil photo !

Quitter son « objectif de kit »

Lors de l’achat, le boitier est souvent équipé d’un zoom standard, type 18-55 mm. Même s’il permet de réaliser bien des photos, il ne permet pas de faire des images vraiment différentes. En changeant d’objectif, à vous les portraits réussis, la prise de vue du minuscule, l’animalier, le sport ou encore les paysages à couper le souffle !

Choisir son objectif en fonction de sa photo

Je vous donne quelques indications sur les objectifs pour un reflex, avec une petite gifographie maison :

gif expliquant comment choisir son objectif
Avoir un réflex, c’est bien, avoir le bon objectif, c’est mieux !

Alors oui ce n’est pas donné, mais finalement il vaut mieux investir dans quelques optiques que dans un boîtier dernier cri. D’autre part, beaucoup d’objectifs sont disponibles en occasion . C’est donc un bon moyen de savoir si cela vous plaît avant d’investir de plus grosses sommes.

Connaître les abréviations : selon votre marque une multitude d’acronymes viennent enrichir les noms de votre objectif. SDM, DA, WR, AW, AL…. On ne saurait tous les citer. Une seule solution, se familiariser avec ces notations sur les documents de votre marque, au moins lors de l’achat d’un nouvel objectif. Ces abréviations sont relatives à des caractéristiques optique ou technique. Par exemples signifiant que l’objectif est dédié à l’APS-C ou au plein format, la qualités des lentilles, la motorisation autofocus, la résistance aux intempéries…

Prendre soin des ses optiques

Quand on voit le prix du matériel, on veut que cela dure. Et puis une optique conservée en bon état peut garder une valeur pour la revente. Pour ce faire :

  • J’ai pris l’habitude de récupérer les petits sachets de dessiccateurs que l’on trouve dans les objets neufs. Je les place partout où mon matériel peut être stocké, afin d’absorber l’humidité. Cela permet de prévenir le développement de champignons sur les lentilles.
Un sacher de dessicant dans un sac photo avec un objectif.
Quelques sachets de dessicant avec votre matériel, ça ne coûte rien, mais ça peut sauver votre matériel !
  • Le pinceau et la chiffonnette : Personnellement je ne suis pas un maniaque de la propreté de la lentille frontale. D’une part parce qu’à mon sens cela ne joue pas sur la qualité de la photo. D’autre part parce que le nettoyage excessif risque de faire plus de mal que de bien aux traitements de surface des lentilles. Avant un nettoyage à la lingette optique, je passe un pinceau pour éliminer les éventuels grains de sable.
  • LE PARE-SOLEIL : je l’utilise absolument tout le temps et je vous conseille de faire de même. En effet, s’il n’est pas constamment utile il n’est jamais gênant. Par contre il protège toujours votre lentille frontale contre les chocs et les salissures. C’est pourquoi je n’utilise pas de filtre UV ou neutre.
  • Le filtre UV : souvent vendu avec un objectif par les spécialiste, il est avant tout plébiscité pour sa fonction de protection mécanique. Car en réalité, il n’a quasiment pas de fonction optique dans la majorité des situations. En outre, il diminue forcément la quantité de lumière et le piqué sauf à y mettre le prix. Voilà pourquoi je préfère le pare-soleil, qui lui, à l’utilité double de protéger des rayons lumineux.
Merci de noter cet article 🙂
[Total : 2    Moyenne : 5/5]

One thought on “Le réflex, un appareil photo à objectif interchangeable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 Partages
Partagez3
Tweetez
Enregistrer